24h à Stradford-Upon-Avon

On a beaucoup parlé de Shakespeare et des nombreux chefs d’oeuvre qu’il a laissé derrière lui: Roméo et Juliette, Songes d’une nuit d’été, Le marchant de Venise, Hamlet, le Roi Lear, Richard  III, …. si bien qu’il a même donné son nom à la langue anglaise. Mais on a tendance à ignorer d’où le génie de la littérature vient. Où il est né,  où il a grandit….

Comme j’ai eu l’occasion de séjourner à Birmingham mais que je ne me sentais pas l’âme de passer une journée entière à faire du shopping dans ce temple de la fringue, j’ai donc sauté dans un train à Moor Street Station direction Stradford-Upon-Avon. Située à une heure de train, cette jolie bourgade en pleine campagne anglaise a vu naître le 26 avril 1954.un certain William Shakespeare.  Je n’y avais personnellement pas mis les pieds depuis le lycée quand ma gentille prof d’anglais avais courageusement entreprise d’amener les rejetons indisciplinés que nous étions en voyage scolaire sur les traces du célèbre dramaturge.

A la descente du quai, quelques pas suffisent pour se retrouver totalement immergé dans ce village où l’on croirait que le temps s’est arrêté à l’époque des Tudors avec ses maisons à colombage et vastes jardins . En réalité,  Stradfort-Upon-Avon est un vrai sanctuaire dédié à l’écrivain britannique où l’on peut déambuler le long d’un parcours menant à travers les différentes habitations qui ont marqué sa vie ou celle de ses proches. Parmi elles,  la maison de son enfance sur Henley Street (on peut y visiter l’atelier de gantier de son père, sa chambre à coucher ou encore la salle à manger familiale), celle de sa fille Susanna et de son époux le docteur John Hall (Hall’s Croft). Mais aussi le cottage de Anne Hathaway (sa femme); une ferme datant de plus de 500 ans où cette dernière naquit et grandit avec sa famille de fermiers. Et enfin la maison de sa mère Mary Arden , une ferme organique avec des animaux qui retranscrit le mode de vie sous les Tudors . Plusieurs combo de tickets sont disponibles et permettent d’accéder à l’une ou l’ensemble des maisons. Qui dit vestiges historiques, dit aussi nid à touristes donc attendez-vous à partager le plaisir de cette visite avec aungroupe de touristes chinois qui se prendra sûrement en photo à côté du lit de Shakespeare (c’est ce que j’ai vécu).  Mais entre les nombreuses boutiques à touristes où l’on peut acquérir « Shakespeare en citations », des tote bag ou encore des dessous de verre à son effigie,  se trouvent aussi ses chefs d’oeuvres.

shakespear center shakespeare house 2shakespeare 2

Pour terminer cette journée Shakespearesque, vous pourrez aussi prendre le thé avec les célèbres scones anglais et leur cottled cream dans l’un des nombreux salons de thé de Henley street .

Non classé Voyages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :