Rajasthan diary, une épopée épicée

Avec une population de plus d’un milliard d’habitants, une superficie de 4 fois la France, 5 religions et 23 langues officielles, il est impossible de se faire une image complète de l’Inde . Mon trop court séjour ne constitue qu’une esquisse des milles facettes de ce pays où splendeurs et horreurs cohabitent joyeusement. J’ai donc choisi de me concentrer sur l’ancienne des terres des princes: le Rajasthan. Mais avis aux princesses dans l’âme, en dépit du caractère royal de la région, voyager en Inde est une expérience aussi merveilleuse qu’éprouvante. N’en déplaise à votre cheveu frisottant refoulé, la météo reste plutôt hostile une majeure partie de l’année avec une humidité importante et les conditions d’hygiène sont plutôt rudimentaires. A la fin de chaque journée j’avais envie de tremper mon corps dans l’alcool à brûler à cause de la poussière et de la pollution. Réfléchissez-y aussi à deux fois avant de mettre les pieds dans n’importe quel Dhaba (équivalent des restaurants de routiers largement répandus en Inde et au Pakistan) sous prétexte que c’est bon marché. Le système immunitaire d’un indien vaut dix fois le vôtre. Mais si vous n’avez pas peur de la vie rurale (les vaches sacrées pullulent dans toutes les villes indiennes), de tester de la nourriture ultra épicée dès le petit-déjeuner, vous pourrez apprécier le charme unique et inimitable de l’Inde et de ses habitants. Les soirées chaudes à se goinfrer de chapati pour faire passer les épices,  le son mélodieux du veenamrutham  et les cris du paon  dans les jardins de Jaipur ont laissé leur empreinte safranée dans mon palais et dans mon coeur.

Mon parcours: Le triangle d’or Delhi-Agra- Jaipur-Ajmer-Pushkar

DELHI

 Il est immanquable de passer par le fort rouge, un imposante bâtisse et ses remparts d’argile rouge. Construit par le  Shah Jahan, même empereur moghol qui fut à la tête du Taj Mahal, il s’agit aussi d’un lieu iconique de l’Inde indépendante puisque son drapeau y a été érigé pour la première fois en 1947 par le premier ministre de l »époque au dessus du Lahore Gate. Il abrite aujourd’hui une mosquée, un musée et des jardins. Situé à quelques pas, on trouve aussi la Mosquée Jama Masjid dont il est possible de grimper le minaret offrant  une sublime vue sur la ville au coucher du soleil. Toujours à proximité, le musée et mémorial Mahatma Gandhi (une grande plaque de marbre) rendre hommage au grand prédicateur de la paix. Si vous êtes aussi intéressé par la spiritualité hindouiste, le temple du Lotus créé par l’architecte iranien Fariborz Sahba mérite également le détour pour son architecture  contemporaine unique construite en forme de lotus, symbole de pureté pour les hindous.

Lotus temple 2
Le temple du Lotus

 

AGRA

Agra est l’ancienne capitale de l’empire Moghol au 16 et 17 ème siècle et connu les règnes successifs des empereurs Akbar, Jahangir et Shah Jahan. Quant au Taj Mahal, je laisse les photos parler d’elles même. Juste pour infos, le Taj Mahal n’est pas un lieu de culte mais un mémorial que le Shah avait fait construire pour sa bien-aimée Momtaz Mahal (lumière du palais). Il est recouvert de marbre et incrusté de pierres précieuses provenant d’Afghanistan, d’Arabie Saoudite, du Yemen et même d’Iran et brille de mille feux sur les rives de la rivière Yamuna. Entouré par deux mosquées à sa droite et à gauche, on y accède par un arche principal avec un plan d’eau dans lequel il se reflète.

Taj Mahal

Taj Mahal.jpg
Taj Mahal

Fatepuh Sikri

A environ 40 kms à l’ouest d’Agra, moins célèbre mais néanmoins édifiant, se situe le site de Fatepuh Sikri. Un fort établit sur un plateau rocheux et entouré d’un mur d’enceinte de 6 kms. C’est ici que se localise l’ancienne capitale de l’empire Moghol sous l’empereur Akbar. Sur le site sacré de Sikri, on trouve une grande mosquée, une cour de réception, ainsi qu’un mausolée et sur celui de Fatepuh; les anciennes demeures de ses trois femmes (hindou, chrétienne et musulmane) témoignant de l’exceptionnelle ouverture d’esprit de ce polygame éclairé. Toujours intact aujourd’hui bien que déserté, il y règne une ambiance unique au crépuscule où des chiens errants rôdent dans les anciennes salles de réception du roi..

Fatepuh Sikri 2.jpgFatepuh sikri 1
Fatepuh sikri 3.jpg
Fatepuh chhatris (petits kiosques à dômes)

JAIPUR

Après 6 heures d’un long voyage en bus de fortune, arrivée à Jaipur, ville des Rajputs (princes et guerriers) de l’empire moghol et de leur raffinement exceptionnel. Bien que cette ère soit totalement révolue et que le Rajasthan d’aujourd’hui soit plus rural que royal, on peut toujours sentir cette nostalgie du faste perdu à travers les vestiges architecturaux uniques qu’ils ont laissés.

Hawa Mahal

hawa mahal.jpg
Hawa Mahal et Havelis typiques de l’architecture rajasthani

Jahal Mahal

Jahal mahal.jpg
Jaha Mahal

Amer fort

Situé à 11 kilomètres de Jaipur, il s’agit d’un merveilleux palace  degrès rouge et de marbre surplombant le lac Maota . Répandu sur quatre niveaux avec chacun une cours intérieure, il possède plusieurs éléments hindous comme des images  du kama sutra dont le Raj s’inspirait pour égayer ses nuits érotiques. On y découvre que la polygamie n’est pas seulement une excentricité accordée par l’islam mais dans bien d’autres religions puisque même les maharajas avaient plusieurs femmes et le fort en est un bel exemple avec l’astuce architectural de chambres communicantes permettant de se déplacer sans êtres vus. Non loin d’Amer Fort, Jaigarh fort  est aussi impressionnant pour ses ramparts  qui offrent un panorama exceptionnel sur les collines Aravalli

Amer fort 1
Amer Fort
Amer fort
Amer fort

Jantar Mantar

jantar mattar.jpg
Jantar Mantar

A première vue, on se demande un peu ce que ces pièces d’architectures disparates peuvent bien représenter. Quand on creuse un peu, on comprend pourquoi le lieu a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il n’est autre qu’un des plus vieux observatoires astronomiques. Construit par le maharaja Jain Singh II, il comprend une série impressionnante d’instruments astronomiques très pointus qui permettaient de prédire les éclipses, de calculer les coordonnées des planètes ou encore de mesurer le temps et le zénith avec précision. Si comme moi vous êtes une buse en sciences et astronomie, laissez-vous simplement envoûter par la beauté architecturale du site et des différentes perspectives qu’il offre.

City palace de Jaipur

Il s’agit de l’ancienne résidence royale des maharajas de Jaipur. Ce complexe comprend un ensemble de cours intérieure, jardin et d’édifices d’architecture typique Rajasthani, ainsi qu’un musée représentant des portraits des différents maharajas qui se sont succédés à la tête de la ville. On y trouve également de massives jarres de verre pouvant transporter jusqu’à 4 litres d’eau et que le roi avait l’habitude d’amener avec lui lors de ses visites à la cour d’Angleterre afin de porter avec lui l’eau sacrée du Gange.

Jaipur city palacecity palace.jpg

AJMER

La mosquée et Dargah
Situé au pied d’une colline dans la partie ancienne de la ville, c’est l’un des lieux les plus importants en Inde pour les pèlerins musulmans. Le Dargah est le tombeau d’un saint Suffi, Khwaja Muin-ud-din Chishti, qui est venu à Ajmer de Perse en 1192 et mourut en 1236. La   construction de ce sanctuaire a été complété par Humayun et est au centre de la seconde cour. Il a un dôme de marbre et est entouré par une plate-forme d’argent.

Ajmer 6Ajmer.jpg

PUSHKAR

Signifiant « lotus bleu », Pushkar est une étape majeure pour tous les hindous puisqu’elle constitue un lieu de pèlerinage célèbre, étant le siège d’un temple dédié au dieu Brahmâ créateur de l’univers. Chaque année des milliers de visiteurs s’y déplacent pour se baigner dans ses eaux sacrées de son lac accessibles par plus de 52 ghats ; sortes de gradin permettant aux hindous de descendre dans les eaux  mais aussi de faire leurs ablutions et offrandes. La ville est aussi célèbre pour sa foire aux chameaux tenue en octobre.

pushkar 3pushkar 5
Pushkar
Baignade dans les eaux sacrées

 

 

Non classé Vagabondages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :