24 heures à Taipei

Cet archipel situé à l’Est de la Chine en Asie du Sud Est pourrait être qualifié d’excentrique.  Historiquement aux mains des japonais, puis des chinois et devenu officiellement part de la République de Chine aujourd’hui,  nombreux sont pourtant ses habitants indépendantistes . Les Taïwanais seraient-ils les corses de l’Empire du milieu? En tout il s’agit aujourd’hui d’une des économies les plus florissantes en dehors des Nations Unies. Un vrai paradis du shopping avec ses multiples marchés nocturnes où l’on peut trouver absolument tout et..rien. Il y a matière à explorer pour les fashion victimes et autres hipsters internationaux.

Shilin: temple du shopping « cheap » 

Taipei regorge de marchés de nuit, mais l’un des plus grands et plus réputé est sûrement le marché Shilin.  Il se compose de deux espaces: une partie couverte dédiée à l’alimentaire, et où il est possible d’essayer des spécialités typiquement taïwanaise comme les omelettes à l’huître,  le stinky tofu = le tofu qui pue, ou encore le célèbre bubble tea (un thé au lait avec des petites billes de tapioca ). La second partie se situe à l’air libre, dans  la rue, et propose une multitude de gadgets et accessoires en tout genre: peluches manga, protection pour portable, anneaux pour téléphone, vêtements, mais aussi des petites choses très utiles comme des clipsHello Kittypour garder ses écouteurs bien rangés .

img_7713
Shilin Market
img_7753
Quartier commercial de Ximending

La collection controversée du musée national de Taipei

Autrefois musée d’antiquités,  le musée national du palais de Taipei abrite aujourd’hui une impressionnante collection de plus de 696 373 pièces d’oeuvres d’art chinois, regroupant à la fois calligraphies, bronzes de la dynastie Ming, jades, peintures et céramiques des dynasties Song. Plus qu’une simple institution artistique, ce musée héberge et préserve depuis plus de 80 ans les collections issues de la cité interdite. Une migration d’oeuvres d’art débutée sous l’insurrection japonaise en 1933, et qui s’est poursuivie après la révolution culturelle. Un périple qui dura trente ans et s’effectua sur dix mille kilomètres, par voie ferrée et fluviale . Cet exil du patrimoine chinois est aujourd’hui largement contesté, autant en Chine continentale qui se sent privée de son héritage culturel, que par les souverainistes taïwanais qui voient en ce musée le symbole de la subordination au pouvoir central chinois. Exit la politique, son architecture, tout comme ses expositions sont un vrai trésor historique.

img_7776

Le quartier Hipster de Taipei: Huashan 1914 Creative Park

Cette ancienne fabrique de vin ouverte en 1916, s’est reconvertie en galerie marchande rétro-chic.  Au milieu des différents entrepôts remodelés: festival de sacs, portes-monnaie et autres pièces de designers 100% made in Taiwan. Véritable repère de Hipster, cet espace comporte également un cinéma indépendant; le Spot. qui projette des films de la nouvelle vague française . Donc si vous avez le mal du pays et une envie soudaine de visionner le Mépris à Taipei… vous savez où aller.  En dehors de l’aspect bobo chic du lieu, on y trouve aussi de nombreuses activités à destination des familles et enfants comme la visite de la maison retournée. Le principe: une maison renversée, de quoi vous faire tourner la tête.

img_7775

 

 

Non classé Vagabondages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :