Cruel été

pt65611.1274982.w430

C’était un long après-midi de juillet. Le soleil tapait fort les rives de la Loire et la
chaleur sèche de l’été se faisait sentir sur nos corps salés et déshydratés par les
longues heures à pagayer. Au milieu de l’agitation habituelle de mes camarades,
comme à chaque fin d’entraînement, lui s’imposait sans efforts. Je l’observais diriger
le petit groupe d’adolescents exaltés que nous étions avec un calme presque
surnaturel. D’un coup de main furtif et à peine forcé, il nous aidait à remettre les
canoës dans la remorque, attachée au minibus qui devait nous ramener au dortoir. Il
était grand, fort, musclé. Tout chez lui inspirait la solidité. L’assurance de ses gestes,
sa sérénité, et cette autorité douce qui irradiait tout sur son passage. Je n’avais que
12 ans mais je voyais en lui l’homme que je voulais être, ce lui que je pourrais être.
Sa simple présence suffisait à m’insuffler l’énergie pour devenir meilleur, la force de
grandir, sans inquiétude. Quand il est devenu mon entraîneur, quelques mois plus
tard, mon univers fut bouleversé. Il semblait que l’été ne s’arrêterait plus jamais, me
plongeant dans une euphorie invincible. Moi, Thomas, simple fils de mon père, étais
devenu une planète assez importante pour graviter dans son système solaire.
Pendant des années, j’ai vécu dans son ombre protectrice et bienveillante. Ses
décisions étaient devenus mes lois, ses conseils rythmaient mes choix, son opinion
était une essence vitale. Avec le temps, la douceur de l’été laissa finalement place à
la rigueur de l’hiver, sa présence n’exista plus qu’en pointillée, ses réponses à mes
lettres se firent plus espacées. Dans son système solaire, il y avait d’autres planètes, je ne brillais plus.

Echappées belles Non classé Vadrouilles mentales

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :