Vertiges

Elle passait ses journées les yeux suspendus à l’écran de son téléphone portable.
Malgré ses tentatives répétées de disperser son esprit par le travail, l’attente la
guettait toujours. Elle gisait là, comme la toile de fond sournoise de son esprit. La
simple idée d’une nouvelle notification suffisait à lui redonner du cœur à l’ouvrage.
Son pouls s’accélérait, redoublant par la même ses ressources et son énergie
créatrice. Il semblait soudainement que son ciel s’éclaircissait, s’ouvrant à un champ
illimité de possibles, la vie lui devenait plus lumineuse et facile à supporter.
Depuis deux jours, son écran était resté vierge. Bien qu’elle ait essayé de ne pas y
penser, elle était rongée par l’absence. La frustration qu’elle tentait d’étouffer
s’installait par force au fond de sa gorge, la réveillant chaque matin aux aurores.
L’attente qui était devenue son moteur ces derniers mois s’était finalement mutée
en vide profond. La plénitude de l’espoir avait laissé place au vertige et à
l’inquiétude, les mêmes qu’elle croisaient dans le regard de sa mère chaque dimanche soir

Echappées belles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :